Psycho

Faut-il repenser la monogamie dans un couple gay ?

Dans les pays occidentaux, la monogamie est le standard, pourtant, elle-elle raisonnable ? Nous posons des attentes énormes sur notre partenaire tout en nous autorisant parfois de fantasmer sur une autre personne. Ces non-dits ne sont-ils pas malsains quand nous prônons une relation de confiance ? Les couples monogames durent-ils plus longtemps que les couples libres ?

La monogamie est difficile à maintenir. Bien sûr, c’est plus facile quand vous êtes dans un environnement sans aucune tentation. Mais à moins que votre amoureux et vous ne viviez dans une grotte, rien ne garantit qu’un mec «attractif» ne surgira pas dans votre vie – vous pourriez alors repenser le caractère sacré de votre relation.

Vous devez penser « Bien sûr que non. Pas moi. J’adore mon partenaire. Les choses sont encore fraîches. Et j’ai tellement de choses à perdre pour un moment d’égarement.  »

Oui bien sûr. Mais la recherche montre clairement que nos meilleures intentions sont souvent sans valeur face à une attirance irrésistible, et peut-être même inattendue, pour une autre personne. Ceux qui ont déclaré avoir eu une relation extraconjugale disent que c’était avec un ami proche, un collègue ou une vieille connaissance; des personnes qui ne sont pas étrangères pour eux.

De plus, l’acte d’infidélité est souvent perçu comme l’élément qui «détruit» la relation. Et peu de personnes sont plus détestées que celles connues pour avoir «trompé». Les films, les chansons et la littérature regorgent d’histoires illustrant l’effroyable châtiment que l’on inflige à ceux qui s’égarent.

Malgré tout, des études montrent que la plupart des gens ont en réalité été impliqués dans une forme d’infidélité par le passé ou ont connu l’infidélité d’un partenaire.

La question se pose alors: est-il temps d’abandonner ou de repenser la monogamie en tant que standard?

ATTENTES OPTIMISTES

Les études statistiques montrent que la plupart des gens s’attendent à ce que l’exclusivité romantique et sexuelle soit mise en place très tôt dans leurs relations et qu’ils sont contre l’infidélité.

Au cours de ces études, des entrevues avec de jeunes mariés indiquent que de nombreuses personnes attendent d’eux et de leur partenaire qu’ils restent monogames, bien qu’ils admettent avoir déjà éprouvé diverses pensées et comportements extra-conjugaux, tels que flirter avec un autre ou se sentir émoustillé.

Tous les pays industrialisés, même ceux qui prétendent avoir des croyances plus tolérantes quant à l’importance du caractère exclusif d’une relation, signalent que la monogamie est le modèle dominant dans leurs sociétés.

Malgré une forte désapprobation universelle de l’infidélité et malgré des attentes optimistes, des études montrent que l’infidélité demeure, année après année, la principale cause de rupture et de divorce , et ce pour un tiers.

Maintenant, si vous tenez compte de la détresse, de la méfiance et de la discorde causées par l’infidélité aux relations qu’elle ne détruit pas, vous commencez à comprendre le poids de ses conséquences.

FANTASMES ET TRAHISONS

  • La monogamie est-elle raisonnable?
  • Pouvons-nous intégrer que ce soit improbable, et encore plus au fil des années, d’être avec son partenaire et de ne jamais être attiré par un autre ?
  • Pouvons-nous admettre que nos partenaires pourraient ne pas répondre à tous nos besoins à tout moment?
  • Que nous pourrions éprouver une attirance pour autrui sans renoncer complètement à nos droits à une relation d’amour et de respect ou à un désir d’abandonner nos vies pour fuir avec l’autre personne?

Ces questions sont plus profondes du fait que des étudient indiquent que les relations intimes deviennent moins valorisantes au fil du temps, même si nos attentes à l’égard de ce qu’elles devraient transmettre augmentent régulièrement.

Dans la plupart des pays occidentaux, la croyance en l’importance de la monogamie est forte, mais relativement peu d’individus en discutent réellement avec leur partenaire .

Est-ce que flirter en ligne avec un ex que vous ne verrez plus jamais est « tromper » ?
Est-ce que fantasmer en secret sur des célébrités est trahir votre seul et vrai amour ?

LA JALOUSIE ET LA SUSPICION COMME ÉLÉMENTS DE PRESSION

Une série d’études du psychologue Ashley Thompson montre clairement que les normes de monogamie que nous avons pour nous-mêmes sont incompatibles avec celles de nos partenaires. Par exemple, nous sommes beaucoup plus indulgents et tolérants dans l’explication de notre propre comportement que de celui de notre partenaire.

Ceux qui approuvent des approches alternatives – telles que la «non-monogamie consensuelle» (ou relation libre) qui permet des relations amoureuses ou sexuelles au-delà de la relation primaire – avec le consentement du partenaire – soutiennent que les relations monogames sont beaucoup moins stables parce que les gens utilisent la jalousie, la surveillance et la suspicion pour tenir leurs partenaires à cette norme difficile.

Les personnes qui entretiennent des relations supposément monogames sont également moins susceptibles de pratiquer des relations sexuelles protégées lorsqu’elles trompent (mettant en péril la santé de leur partenaire) que celles qui entretiennent des relations libres. Et des questions se posent quant à savoir si vous pratiquez réellement la « monogamie » si vous êtes exclusif mais en relation après relation après relation, c’est-à-dire pour ceux qui changent de partenaire après quelques années.

RÉÉCRIRE SON CONTE DE FÉES

Pour discuter des problèmes dans la relation, il est essentiel pour un couple de définir ce qui constitue une trahison, une violation de confiance ou un acte de malhonnêteté.

Si un couple peut planifier à l’avance la possibilité que l’un ou les deux partenaires puissent avoir un relation intime avec une autre personne à un moment donné, cela peut renforcer la souplesse, la tolérance et le pardon nécessaires pour s’adapter si cela se produit.

Tout dépend des circonstances, bien sûr, mais accepter qu’une autre personne puisse offrir quelque chose dont nous ou nos partenaires avons besoin peut permettre au couple d’aller de l’avant et de s’adapter ou de négocier si nécessaire, sans remise en cause totale et irréversible de la relation.

C’est bel et bien la clé: si nous pouvons admettre qu’une attraction éphémère, avec un autre partenaire pourrait ne pas irrémédiablement nuire à notre relation – et pourrait même la compléter – alors nos relations pourraient survivre plus longtemps et mieux encore.

Un nouveau point de vue exige une volonté de supplanter le conte de fées – une croyance (souvent chérie) qu’une personne peut à tout jamais satisfaire tous vos besoins émotionnels, romantiques et sexuels.

JE N’EMBRASSE PAS

À l’idée de savoir sa moitié distraite par un autre peut provoquer la panique la plus forte et la plus profonde pour nous. Mais insister sur une norme plutôt déraisonnable (exclusivité permanente ou autre!) peut en fait encourager les secrets et non dis.

Dans les relations amoureuses, l’accent doit toujours être mis sur franchise, la bienveillance et le consentement mutuel.

Cela ne veut pas dire que vous ou votre partenaire finirez forcément par vous connecter intimement avec une autre personne, malgré l’adoption de ce nouveau point de vue sur l’exclusivité. Cela ne signifie pas non plus que vous devez convenir que «tout est permis», que votre relation devienne une relation ouverte au sens le plus large du terme, ou que quiconque peut entrer dans votre sphère privée.

Il est sage de négocier certaines lignes directrices avec votre partenaire – sur le type de personne, à quel moment, dans quel contexte, sur ce qui serait acceptable : « Ok pour ceci, mais tu n’embrasses pas… »

Examinez également la meilleure façon d’en parler à votre amoureux, car l’approche peut vous aider à garder votre relation honnête, transparente et de confiance.

Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ARTICLES POPULAIRES

Haut