Psycho

HELP! Je pense à mon ex

Quand quelque chose ne va pas comme on l’entends, nous pouvons être non seulement en colère, mais aussi rentrer dans une phase de déni : Ce n’est pas réellement fini, c’est juste un break; une mauvaise épreuve à traverser; ce n’est pas la fin car je vais continuer à me battre pour le récupérer .  Beaucoup de ces choses pourraient se reporter à d’autre vecteurs que l’amour, mais ils sont en général beaucoup plus simple à gérer dans leurs contextes.

Quand il est question d’une histoire d’amour, on s’inflige le supplice d’un déni profond.


Je ne vais pas vous mentir, les rencontres sérieuses dans la communauté gay sont vraiment très difficiles. Nous ne pouvons pas tomber enceinte, donc on ne peut compter sur un utérus pour fonder une famille et une vie hypothétiquement posée. 

C’est en général quand nous perdons quelqu’un nous pensons à cela : avoir perdu notre seule chance de trouver un équilibre affectif qui nous aurait permis d’avoir une vie parfaitement heureuse et épanouie pleine de projets . Croyez-moi, vous n’avez pas perdu cette chance!

 

S’affranchir de son ex se résume en un mot simple:  l’acceptation.
Passer le déni est la première étape pour le sortir complètement de votre esprit. Je comprends que vous ne pouvez accepter le fait que ce soit fini, vous pouvez toujours avoir de l’espoir, vous pouvez toujours penser que ça pourrait marcher , mais croyez-moi quand je dis que les illusions peuvent être trompeuses. Elles vous font vous sentir mieux en vous donnant de faux espoirs. Ce que vous avez besoin c’est un réel espoir. Il y a du surement se produire un incident qui explique cette rupture, ce devrait agir comme une motivation pour aller de l’avant, sans quoi, vous finirez enterré sous votre propre apitoiement.

Il y a une raison pour que tant de chansons aient été écrites et tant de livres et films faits sur les cœurs brisés. C’est un sentiment que seuls les gens qui ont vécus celà peuvent comprendre  même si c’est totalement indescriptible. En un sens, c’est une décision importante qui remet en cause votre équilibre profond, et vous rend le plus vulnérable. Mais il est essentiel de rester les pieds sur terre.


La première chose que vous devez faire est de cesser de vous blâmer (ce qui est certainement ce que vous faites, sinon vous ne seriez pas aussi mal). Quand une relation se termine, notre instinct est de disséquer chaque petit détail. Et dans la plupart des cas, notre analyse amène à trouver un responsable : NOUS !
Cessez de regarder la relation dans son ensemble et commencez à vous concentrer sur la rupture. Il y a une raison pour laquelle ça n’a pas fonctionné et ça n’a probablement rien à voir avec vous ou lui, mais plutôt à l’incompatibilité de la relation, et ce, dès le commencement. Si vous étiez faits pour être ensemble, vous seriez encore ensemble. Je sais que c’est dur à entendre.


La douleur est seulement à court terme.
Vous n’êtes pas la seule personne qui a vécu une rupture et vous ne serez certainement pas la dernière. Croyez-moi, ça ne fera pas autant mal pour toujours. Mais comme toute blessure, vous devez l’apaiser, la panser; si vous ne le faites pas, la plaie reste ouverte, au risque de provoquer l’infection et encore plus de douleur. Le pansement dans ce cas s’appelle l’acceptation, l’auto-compassion, l’amour et le temps. Ce dernier est le plus important.


Arrêtez de vous punir pour quelque chose qui n’a pas fonctionné comme vous avez pu l’imaginer.
Ce serait comme se blâmer parce que les chaussures que vous vouliez dans le magasin ne vous allaient pas. Ce n’est pas de votre faute, vous pouvez me croire, il y aura d’autres modèles dans votre taille  où vous serez plus à l’aise, moins serrés, et qui seront totalement faites pour vous et votre style.
C’est pareil avec les hommes. Pour vous, tout pourrait être parfait, mais vous ne vous en rendrez pas compte tant que vous n’aurez pas investi du temps à trouver la bonne personne. Parfois ça marche, d’autres fois non. Mais une chose est sûre: l’expérience deviendra un jour votre plus grande leçon.


Le deuil d’un rêve qu’on s’est fait n’est jamais facile; vous devez réaliser que vous ne pourriez pas en sortir totalement indemne , mais ce sera ok .

Vous ne pouvez pas le haïr de ne pas être l’élu , même si vous le souhaitiez intensément. A cet instant, la chose la plus importante est de le sortir hors de votre esprit et saisir toutes les opportunités qui s’offrent à vous.

Débarrassez-vous de
ses affaires, évitez les amis en commun pendant un certain temps,  changez votre attitude et passer du blame à la compassion de vous même, arrêtez de le harceler sur les réseaux sociaux et commencez à vous concentrer sur vous même.

Ça va prendre du temps, mais croyez-moi quand je dis qu’il n’a jamais été votre seconde moitié. Il était seulement un miroir qui reflète votre lumière. Le fait que le miroir soit parti ne signifie pas que votre lumière a disparu. Trouvez en un nouveau, et vous rayonnerez autant que jamais, car vous avez maintenant conscience comme vous êtes lumineux !

Un ami rencontre une rupture difficile ? Envoi lui cet article !

Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ARTICLES POPULAIRES

Haut