Psycho

Je n’aime pas mon corps

Pour les gays en particulier, le physique est à peu prêt la seule chose de l’autre que nous jugeons à première vue. Notre culture a créé de tels enjeux pour l’auto-perfection que ce n’est plus un objectif, mais plutôt une lutte constante. Pour que quelque chose soit un objectif, il faut qu’il y est une finalité – mais il n’y en a pas quand il s’agit de perfection.

Tout peut être « parfait »

L’homme le plus sexy de la planète ne peut pas se considérer comme parfait, même si le tout le monde peut le voir comme tel. On ne peut attendre la perfection parce que le voyage ne ​​se termine jamais, au lieu de la viser, nous devons aspirer à un paix.

Voici ce que j’entends par « paix » : Avez-vous déjà cuisiné quelque chose que vous pensiez excellent, mais que personne ne semblait trouver aussi bon ?
Et vice versa , on peut avoir éprouvé le même ressenti sur le choix musical d’un pote, son cocktail maison, ses fringues…  C’est pour cette raison qu’il ne faut pas forcément accorder du crédit à ce que quelqu’un d’autre pense.
Il aurait fallu changer leur goût pour que mes hôtes se rendent compte que mon plat est exquis , ou les miens pour penser que Lady Gaga est bien la meilleure artiste au monde.

Pourquoi ne peut-on pas penser de cette façon sur notre corps? Lorsque nous sommes en paix avec nous-mêmes, il est évident que les seuls problèmes que les individus puissent avoir  n’ont  rien à voir avec nous et tout à voir avec eux. Leurs perceptions sur les choses sont truquées, colorées, et alimentées par un fantasme que nous avons tous et ne vaut rien.

L’apparence que l’on donne à notre corps n’a rien à voir avec ce qu’il est, chacun aura une appréciation différente. Nous ne haïssons pas notre corps. Nous détestons le fait que nous ne sommes pas dans la norme idéaliste des éditeurs de magazines, créateurs de mode, et tout le monde impliqué dans le rouage du marché de la consommation.

Nous aimons nous comparer aux couvertures de magazines.

Il faut une personne avec de fortes volontés pour se débarrasser d’un fantasme commun et d’apprécier la vie pour ce que les autres pensent plutôt que de la façon dont ils regardent. C’est le but que tous les êtres humains aspirent à atteindre. Quand ils voient une autre personne le faire, cette personne devient quelque chose à envier. S’aimer soi-même est l’atout le plus fort que vous pouvez avoir, plus qu’une belle tablette d’abdo. Pas tous les gens veulent avoir le corps parfait, mais si il y a une chose que chaque être humain sur cette planète veut, c’est la paix.

La vie se vie au présent, nous pouvons soit en profiter comme elle nous a été donnée ou nous plier aux exigences de perfection qu’inspire les médias. Personnellement, je préfère laisser le jugement de ma personne pour moi. C’est beaucoup plus facile de cette façon.

Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ARTICLES POPULAIRES

Haut