Vie Gay

BeTolerant, l’appli de rencontre gay qui brise les codes et les clichés

Sur l’appli BeTolerant disponible sur Android , ne cherchez pas à ce qu’on vous accoste par un « slt, tu cherches » accompagné d’un gros plan sur popole.
Ici, ils sont 71 000 et assument être à contre courant des (mauvaises?) habitudes prises sur les autres plateformes de rencontres sur smartphone. 

Une communauté qui cherche le partage, connaître de nouvelles personnes « cools » sans ambiguïté et finalement draguer gentiment quand l’affinité se créée.

Un retour aux sources pour les nostalgiques des salons de chat Caramail , où l’on discutait des heures pour apprendre à connaître l’autre avant de se décider à le rencontrer. Finir par le considérer autrement qu’un simple pseudo et qu’une série de mensurations.

Le créateur de BeTolerant est parti d’un constat simple :

Je vous mets au défi de dénicher un site de rencontre gay qui prône les relations sérieuses… Le pari est lancé!

Bilan certes un peu fataliste, mais pas dénué de sens : Et si l’on était à l’image du réseau dont on fait parti, difficile d’être 100% crédible avec la fameuse accroche « Sérieux only » sur GrindR. Nous le savons tous et l’avons même expérimenté quand parfois l’interlocuteur conclut par demander un 5 à 7 après quelques minutes.

app-gay-rencontre

Comme ailleurs, la recette est la même, on voit les profils connectés à proximité, mais pourquoi y a t’il cet te convivialité qu’il n’y a pas ailleurs?

Peut être grâce au forum, cet espace de dialogue et de partage où l’on discute de tout et de rien… On se laisse facilement prendre au jeu en venant partager ses expériences, ses idées, ses blagues et parfois ses coups de gueule…

friends

J’ai été frappé de voir comme ces gens sont le reflet d’eux même, de ce qu’ils sont dans la vraie vie, ils ne se cachent pas derrière des codes, certains assument leur timidité ou leurs idéaux, partagent leurs vécus & expériences (parfois douloureux quand il s’agit de coming out). On brise les barrières, sûrement car on s’y sent à l’aise, sans jugement, car on est tous des différents :

Pour créer des rencontres inattendues, BeTolerant n’est pas réservé exclusivement aux gays, on y trouve des hétérosexuels, bisexuels, sexuels et pansexuels…

Comment est né ce concept ? Comment se démarque t-il face au géant GrindR ? C’est pour répondre à ces questions que j’ai contacté Wilfried, jeune passionné d’informatique qui est à l’origine de ce projet.

Bonjour Wilfried, qui es tu et comment t’ai venu l’idée de créer cette appli  ?

Bonjour, j’ai 27 ans et je suis passionné par le référencement web. Je suis aussi homosexuel, c’est un détail qui compte, car BeTolerant est né car je voulais trouver quelqu’un sur internet mais aucun site gay ne proposait des services qui répondent à ma demande… Je vous mets au défi de dénicher un site de rencontre gay qui prône les relations sérieuses… Le pari est lancé !

Justement, en quoi BeTolerant se distingue des géants comme GrindR ?

BeTolerant est orienté relation sérieuse : vous pouvez évidemment consulter la liste des profils à proximité  et envoyer des coeurs… Nous garantissons des rencontres de qualité en modérant et validant toutes les photos et descriptions des profils . BeTolerant est aussi plus sécurisée grâce à son système d’authentification qui vous garantie dans la grande majorité des cas que vous discutez avec la personne que vous voyez en photo. Il suffit de voir comme les robots spammeurs et les profils fakes pullulent ailleurs…

L’appli n’est pas réservée exclusivement aux gays,  on y trouve des hétérosexuels, bisexuels, sexuels et pansexuels… Ceci dit chaque utilisateur peut utiliser des filtres afin d’obtenir des rencontres plus personnalisées. Pourquoi choisir ce mélange ? Pour créer des rencontres inattendues , je ne suis pas fan du communautarisme…

BeTolerant est aussi une communauté d’entraide. Les forums de discussions (également disponibles sur la version web) aident énormément les personnes ayant des soucis avec leur orientation par exemple. De plus notre équipe est très ouverte et facilement accessible. Vous avez accès aux profils des modérateurs sur l’application, BeTolerant c’est vraiment autre chose…

On entend souvent que GrindR a modifié les comportements chez les gays, et spécialement chez les 18-25 , je serai curieux de savoir si tu es d’accord !

Pas vraiment. On disait pareil pour l’émergence d’internet… Mais des études prouvent que non. Les applications ont bon dos… Je pense sincèrement que c’est positif cela permet aux personnes plus timides d’aborder quelqu’un. De plus ce n’est toujours pas évident de rencontrer sa moitié ou même des amis gays, lesbiennes si vous ne fréquentez pas le milieu homo…

Pour en revenir à l’appli, combien compte-t-elle de membres ?

Depuis 3 semaines, nous comptons 2000 installations sur android. Les profils du site BeTolerant.fr sont aussi visible ce qui fait au total 71000 célibataires ! BeTolerant reste néanmoins dans la catégorie « plume » mais nos inscriptions augmentent énormément !

Et parmi eux, de belles histoires ont émergées j’imagine ?

mariagegayGrâce à nos Beetings (contraction du mot BeTolerant et Meetings), je peux affirmer que de belles amitiés se sont créées. Mais j’ai aussi beaucoup de jolis témoignages amoureux, le dernier en date est un couple de jeunes gays qui se sont mariés et qui m’ont invité à l’apéritif, j’y suis allé car je discutais avec l’un des deux époux, c’était vraiment mignon !

Voilà une bien jolie anecdote ! Pour le moment, BeTolerant est disponible uniquement sur Android, a quand une version iOS ?

La question qui fâche…. Oui et non !
Apple est vraiment infernal, le coût de production d’une application apple est scandaleux. Ceci dit je ne peux pas ignorer la pomme, donc c’est en pourparler mais rien de sûr malheureusement pour l’instant.


valide
Merci a Wilfried d’avoir joué le jeu de ces questions/réponses, un projet honorable plein de belles promesses. Bogoss a testé et approuve l’appli BeTolerant. Vous pouvez rejoindre la communauté via le site internet ou bien en téléchargeant l’appli sur Google Play.

 

1 Réaction

1 Réaction

  1. Betolerien1

    29 janvier 2016 à 1 h 58 min

    En effet, betolerant est bien un des seul site ou nous trouvons pas continuellement des personnes nous proposant des plans.

    Etant membre depuis des années et toujours actif sur le site, je me permets de vous appeler à prendre du recul.

    Dans un premier temps, je regrette les dysfonctionnements trop nombreux, les réinitialisations trop nombreuses, et les mises à jours pas toujours au point…

    Dans un second temps, Je ne sais pas si cela est dû à l’évolution des nouvelles générations, mais cette dernière année, j’ai vu arriver de plus en plus de profil moins sérieux, si la censure présente sur le site empêche d’utiliser certains termes, je vous assure que malheureusement on peut recevoir encore, et parfois, de nombreuses invitations à des choses pas très saines. Et étant présent sur gr**dr et voyageant beaucoup, j’ai pu notamment retrouver pas mal de membre inscrit sur betolerant.fr et disant rechercher du sérieux, mais sur certaines applis et dans la réalité leurs recherches est tout autre! Triste constat, et belle hypocrisie ! Mais attention, à nuancer toujours.
    Betolerant reste une référence pour les rencontres 15 – 23 ans (même si l’âge pour l’inscription à augmenté, on retrouve encore des mineurs, et au temps ou je m’étais inscrit, la limite était plus basse) et surtout pour les 18 – 20 ans (de nombreux membre dans cet tranche d’âge) malgré le fait que betolerant n’est pas si innocent que ça (dans ces membres, mais ça n’est pas la généralité du site! j’insiste sur ce point) , je ne regrette en rien mon inscription il y a maintenant des années.
    En effet, merci betolerant pour mes premiers amours, mes premières expériences, mes premières amitiés gays et bi, mes premières rencontres, mais premières déceptions, mes premiers chagrins, mes premiers bon moment, mes premiers coup de coeur… merci betolerant à m’avoir aidé à grandir, à m’avoir aidé à me construire, à m’avoir aidé à me créer un réseau, à m’avoir aidé à mieux m’assumer, à m’avoir aidé à m’accepter, à m’avoir donné des bons moments, de mauvais moments, mais qui a ponctués mon adolescence, et qui m’a permis aujourd’hui à devenir ce que je suis devenu, dans mes choix, ma personnalité, mes mœurs, mes envies… je n’ai pas trouvé l’amour parfait grâce à ce site, mais j’ai trouvé bien mieux… je me suis trouvé!
    Ainsi, même si le constat n’est pas tout blanc, et nous ne pouvons pas donner un 20/20 au site, c’est un joli 15/20 qu’on lui donne.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ARTICLES POPULAIRES

Haut